Ça s’est passé durant les Positive Design Days 2017

Presque une semaine est passée mais l’esprit de ces premiers « Positive Design Days » est encore bien présent : les conseils de Pascal, les jeux d’ambiance, les échanges et débats passionnés.

Alors ce matin, j’ai comme une envie de m’y replonger et de vous y emmener.

Mardi dernier, 18h45 les premiers invités bravent le froid qui s’est installé avec le marché de Noël Strasbourgeois et trouvent le chemin dans les dédales de l’Epitech. La salle se remplit progressivement et les murs du fond sont retirés pour permettre à tous de s’installer.

Une cinquantaine de passionnés, curieux et novices observent interrogatifs le chiffre de 26 millions d’euros qui apparaît à l’écran.

19h15, Pascal entame avec panache sa présentation et en quelques phrases nous plonge dans le sujet (la ponctualité Suisse n’est pas la ponctualité française hihi).

Il évoque ses débuts, sa décision de se lancer dans le Design Thinking, des exemples concrets, des exercices de créations étonnants.

En même temps que l’assistance, je découvre cet univers parallèle basé sur un bon sens élémentaire (mon cher Watson). Je repense alors à tous ces projets sur lesquels je suis intervenu, qui me semblaient creux ou mal gérés et qui ne prenaient pas en compte les besoins réels des utilisateurs.

19h30, il est temps pour l’assemblée de tester concrètement les méthodes présentées. Pascal nous propose une succession de jeux qui visent à ôter l’esprit critique des participants. Au début un peu réticents, les participants se laissent rapidement aller et les sourires sont nombreux.

 

 

Pascal enchaîne rapidement les jeux et on se rend compte de l’efficacité de la méthode.

Avec beaucoup d’empathie, on organise pour son voisin une fête idéale. C’est Noël avant l’heure !

Écoute, itération, utilisateur au centre de la conception, tomber amoureux du problème, ouvrir le champs des possibles : 20h15 les préceptes du Design Thinking à l’écran, la conférence devient lieu d’échanges. Dans l’assemblée on parle de ses frustrations quotidiennes et des problèmes rencontrés. Pascal écoute avec une oreille attentive et conseille.

 

L’apéro clôture la soirée jusqu’à plus de 23h et on s’ouvre facilement aux personnes présentes.

À nouveau, la magie du Design Thinking a opéré.

Au sortir de cette soirée je prend des bonnes résolutions avant l’heure. La première est de remercier :

  • Pascal Geronimi de INNOArchitects qui a bousculé les esprits.
  • Toute l’équipe du WdStr qui nous a soutenu.
  • L’Epitech qui a « cassé » les murs pour nous.
  • Philippe et Pierre, d’Impact Positif pour leur organisation et leur panache.

TO BE CONTINUED